A93-Guide planification

Re-Sources

21 avril 2021

Plus de 50 ans après les indépendances africaines, les villes, les institutions, et les Etats n’ont pas trouvé les solutions appropriées pour collecter, traiter ou éliminer convenablement les déchets solides ménagers (DSM) en milieu urbain. Différentes approches ont été préconisées et expérimentées sans qu’elles aient produit les effets escomptés. D’après ces différents acteurs, le manque de ressources financières est la raison principale de cet échec. Contrairement à cette idée très répandue, on est amené, au regard des nombreux investissements faits dans ce secteur ces dernières années, à reconnaître que la question des DSM en Afrique et dans les pays en développement en général est beaucoup moins un problème financier qu’une question d’organisation ou plutôt de management. C’est le défaut d’une utilisation optimale des potentialités locales, dans un cadre
participatif transparent, qui justifie le faible résultat des approches et des pratiques qui ont déjà été expérimentées [Ngnikam&Tanawa, 2006].